Cabinet dentaire - Centre d'implantologie 78

Horaires d'ouverture : Lundi - Vendredi : 9h-20h / Samedi 9h-13h

  Contact : 01 39 44 19 19 / 01 74 09 33 84

Blanchiment dentaire

Blanchiment dentaire

jeune-femmeUn sourire éblouissant de blancheur est à notre époque signe de beauté, de jeunesse et de vitalité.

La dentisterie esthétique permet grâce a l’utilisation de nouvelles technologies d’obtenir un sourire « idéal » en corrigeant une multitude de problèmes liés à l’esthétique dentaire comme les espaces entre les dents, les usures, les décolorations, le vieillissement des dents par le temps, la cigarette, le café, etc …

Le blanchiment dentaire est à l’heure actuelle, la procédure de cosmétique dentaire le plus utilisé dans le monde…
Il permet de « blanchir » ou d’éclaircir de plusieurs teintes la couleur initiale des dents.

Pourquoi blanchir ses dents et à qui s’adresse cette procédure ?
Les dents naturelles étant poreuses, elles s’imprègnent avec le temps de tâches jaunes et/ou brunes qui peuvent provenir de la consommation de tabac, café, thé, virus, réglisse, épices, etc. Si les brossages réguliers et les détartrages ne sont plus capables de faire partir ces colorations dues à l’exposition répétée des agents colorants et du temps, alors le blanchiment peut alors être envisageable.

blanchiment2
 

Quels sont les produits utilisés ?
Les deux produits principalement utilisés sont le peroxyde d’hydrogène ou le peroxyde de carbamide. La concentration de ces produits varie selon le résultat recherché et la sensibilité initiale des dents du patient. Il existe aussi des produits en vente dans le commerce qui sont plus ou moins efficaces : du dentifrice blanchissant, des gels, des strips ou bien encore des kits de blanchiment. Mais ces produits ont leurs limites et bien souvent les résultats ne sont pas la mesure des attentes du patient. Les produits professionnels utilisent en effet des produits beaucoup plus concentrés qui vont permettre d’obtenir un éclaircissement dentaire efficace et objectivable par gain de plusieurs teintes.Les préalables au blanchiment dentaire
Avant d’entamer un traitement de blanchiment, il faut que le chirurgien dentiste réalise un examen clinique et radiographique pour détecter les éventuelles caries et des dénudations radiculaires qui sont incompatibles avec l’utilisation des gels blanchissants.

Les différentes techniques

Technique au fauteuil
gouttiere-blanchimentAprès avoir soigneusement isolé les tissus mous environnants, le chirurgien-dentiste applique le gel de blanchiment à concentration de 35 % sur la surface de vos dents. Le produit est alors photo-activé au moyen d’une lampe, ceci permettra de potentialiser l’action du produit et le rendre actif. Le laser permet
l’émission d’un faisceau de lumière dirigée sur le gel. Après 45 minutes de pause, le gel est éliminé et les dents soigneusement nettoyées afin de neutraliser l’action du produit. Deux à trois séances sont nécessaires pour obtenir un résultat satisfaisant.

Technique des gouttières ou « Home bleaching »
Le chirurgien dentiste prend des empreintes en vue de la réalisation de deux gouttières en plastique sur mesure à la dimension exacte de vos dents.
Les gouttières vont servir de réceptacle au gel de blanchiment et doivent se porter durant 10 à 12 jours durant toute la nuit. Le gel utilisé est souvent du peroxyde de carbamide à une concentration entre 7 et 16 %.

La double technique : au fauteuil et à domicile
Elle combine les deux techniques précédentes.
Il s’agit de la meilleure technique pour obtenir un résultat satisfaisant et durable dans le temps.

Les résultats
Les colorations superficielles (consécutives a la consommation régulière de tabac, café, thé, vin, réglisse,etc.…,sont plutôt généralement réceptives au blanchiment.
En revanche, les colorations plus profondes sont beaucoup plus difficiles à traiter ; il s’agit en l’occurrence des colorations à caractère génétiques ou bien celles acquises pendant la période de formation des dents (par la prise d’antibiotique tel que les tétracyclines) rendant ainsi les dents très jaunes.

Les blanchiment ou sont-ils nocifs pour les dents ?
Non, sinon on n’utiliserait pas ces techniques aussi couramment.
De plus, on bénéficie actuellement d’un recul suffisant pour affirmer la non nocivité de ces techniques. Mais ce traitement n’est applicable que sur des dents saines.

Les blanchiments sensibilisent-t-il les dents ?
Oui, mais cette sensibilité est réversible. Il est d’ailleurs conseillé d’utiliser des produits fluorés pendant 8 jours après le blanchiment. On pourra d’ailleurs réutiliser les gouttières comme réceptacle.

Les prix
Ils sont variables selon la technique utilisée et l’étendue des secteurs à blanchir.
Les blanchiments constituent un acte esthétique non remboursable par la sécurité sociale ou les mutuelles.

Les limites de blanchiment
Dans certains cas, l’importance des colorations et la sévérité des séquelles dentaires ne permettent pas aux techniques de blanchiment de résoudre les problèmes.
Dans ces cas-là, d’autres techniques de cosmétique dentaire pourront alors résoudre d’aspect disgracieux des dents.
En l’occurrence, on a recours à des facettes lamellaires en céramique « laminate veneers » sur la surface des dents.